par Salah Stétié
poète français d’origine libanaise et ancien ambassadeur, Salah Stétié est l’auteur d’une oeuvre dense, sensuelle et épurée, publiée notamment chez Gallimard et Fata Morgana.  Il a collaboré avec des artistes majeurs comme Zao Wou-Ki, Pierre Alechinsky ou Antoni Tàpies et de nombreux autres peintres.
Histoire d’air

Marjolaine Pigeon a des doigts de fées. D’une fée qui dessine et grave. Cela donne des lignes, parfois impalpables, des noces diaphanes entre le clair et l’obscur. Les objets saisis au piège de ces lignes et de ces espaces comme immatériels ne sont là, surpris par notre regard, que pour tenter de s’échapper aussitôt, nous laissant en frémissements ductiles et sensibles leur toile d’araignée. Ils ne sont saisis que pour mieux souligner le pouvoir qui est le leur de nous dessaisir d’eux, de nous priver de ce qui pourrait les constituer en substance, cela au profit de leur secret aérien. Il y a de l’air dans les êtres et les choses. L’art des fées, le talent de Marjolaine Pigeon est, avec une décision ardente et douce, de rendre visible le fil d’air qui nous tient.

Catalogue de l’exposition à l’Institut français de Séville, 2004.